<img class="af-logo" style="display: block;" src="http://librairie-lencrebleue.fr/wp-content/uploads/2015/11/Logo.png" alt="Affectivia" title="Affectivia" />

13 bis rue du Maréchal Foch 44210 Pornic - tel: 09 86 42 34 46

Ouvert tous les jours de 10h à 19h

Rencontre avec Marina Lemaire

A l’occasion de la parution de Ne me demandez plus d’être patiente aux éditions Le Bord de l’eau, nous avons le plaisir de recevoir Marina Lemaire le 5 juillet 2018 à 19h à la librairie.
Voici la quatrième de couverture :

Écrit sous forme d’abécédaire, Ne me demandez plus d’être patiente, rassemble plus de cent mots-clefs tels que : « Amis, ceux qui restent », « Annonce », « Cobaye », « Dieu », « Injustice », « Joie », « Miracle », « Pomme de terre », « Sens », « Tsunami », « Vérité » et même « Zen ». Et oui, « Zen » ! car il a fallu regarder en face cette maladie grave pour appréhender, avec le temps, une forme de légèreté.
Certaines années sont exceptionnelles dans la vie d’un être. En 2002, à 28 ans, j’ai eu un très joli bébé et un cancer du sang incurable. Impensable et impossible d’imaginer la suite de ma vie après ça. Et d’ailleurs, allais-je en avoir une ? Entrée dans cet autre monde qu’est l’hôpital sans savoir si j’allais en sortir un jour, j’ai pu bénéficier d’une thérapie ciblée novatrice. De trimestre en trimestre, au rythme des examens, ce fil fragile de vie s’est étiré. Après plusieurs années d’engagement associatif dans la lutte contre le cancer, je suis devenue journaliste. Je crois que si ce cancer du sang ne m’a pas pris la vie, il m’a indéniablement appris la vie. J’ai posé des questions, obtenu certaines réponses et deviné des vérités. Ma vision du monde en a été transformée. C’est cette expérience unique et singulière que j’ai eu envie de raconter et surtout de partager dans un style simple et sincère. Puisse-t-elle apporter une aide aux patients et à leurs familles ; peut-être une meilleure compréhension aux bien-portants et croyons aux miracles, enfin j’y crois évidemment, une plus grande écoute chez les soignants

Comments are closed.

Navigate