<img class="af-logo" style="display: block;" src="http://librairie-lencrebleue.fr/wp-content/uploads/2015/11/Logo.png" alt="Affectivia" title="Affectivia" />

13 bis rue du Maréchal Foch 44210 Pornic - tel: 09 86 42 34 46

Ouvert du mardi au dimanche de 10h à 19h

Rencontre avec Gaëlle Josse

Nous avons l’immense honneur de recevoir l’une des plus belles plumes de la littérature française actuelles, Gaëlle Josse, à l’occasion de la parution de son dernier roman : Une longue impatience aux éditions Noir sur Blanc. La rencontre aura lieu dans les locaux de la librairie le mercredi 18 juillet à 19h.

Sa biographie d’après son éditeur :

Venue à l’écriture par la poésie, Gaëlle Josse publie son premier roman Les Heures silencieuses en 2011 aux éditions Autrement, suivi de Nos vies désaccordées en 2012 et de Noces de neige en 2013. Également parus en édition de poche, ces trois titres ont remporté plusieurs prix, dont le Prix Alain-Fournier en 2013 pour Nos vies désaccordées. Ils sont étudiés dans de nombreux lycées et collèges, où Gaëlle Josse est régulièrement invitée à intervenir. Le roman Les Heures silencieuses a été traduit en plusieurs langues et Noces de neige fait l’objet d’un projet d’adaptation au cinéma. Gaëlle Josse est diplômée en droit, en journalisme et en psychologie clinique. Après quelques années passées en Nouvelle-Calédonie, elle travaille à Paris et vit en région parisienne.

Elle anime, par ailleurs, des rencontres autour de l’écoute d’œuvres musicales et des ateliers d’écriture auprès d’adolescents ou d’adultes. Gaëlle Josse a reçu le prix 2015 de littérature de l’Union européenne pour Le dernier gardien d’Ellis Island (Notabilia/Noir sur Blanc).

à propos du roman Une longue impatience :

Ce soir-là, Louis, seize ans, n’est pas rentré à la maison. Anne, sa mère, dans ce village de Bretagne, au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, voit sa vie dévorée par l’attente, par l’absence qui questionne la vie du couple et redessine celle de toute la famille.

Chaque jour, aux bords de la folie, aux limites de la douleur, Anne attend le bateau qui lui ramènera son fils. Pour survivre, elle lui écrit la fête insensée qu’elle offrira pour son retour. Telle une tragédie implacable, l’histoire se resserre sur un amour maternel infini.

Avec Une longue impatience, Gaëlle Josse signe un roman d’une grande retenue et d’une humanité rare, et un bouleversant portrait de femme, secrète, généreuse et fière. Anne incarne toutes les mères qui tiennent debout contre vents et marées.

« C’est une nuit interminable. En mer le vent s’est levé, il secoue les volets jusqu’ici, il mugit sous les portes, on croirait entendre une voix humaine, une longue plainte, et je m’efforce de ne pas penser aux vieilles légendes de mer de mon enfance, qui me font encore frémir. Je suis seule, au milieu de la nuit, au milieu du vent. Je devine que désormais, ce sera chaque jour tempête. »

 

Comments are closed.

Navigate